Hommage à un homme d'exception

Le 22 novembre 1890, naît Charles de Gaulle à Lille, au sein d’une famille catholique et patriote, qui lui prodigue une éducation conservatrice et traditionnelle. Le jeune Charles fait ses études primaires chez les Assomptionnistes puis chez les Jésuites, avant de rejoindre en 1907, l’école libre du Sacré-Coeur. Il se distingue, au fil de son éducation, par son goût pour l’histoire, son excellente mémoire et la qualité de ses compositions.

Tenté par la carrière des armes, il intègre en 1909 l’École militaire de Saint-Cyr où il reçoit une formation d’officier, avant de rejoindre le 33e régiment d’infanterie d’Arras alors commandé par le colonel Pétain, qui formulera plus tard, à l’égard du souslieutenant de Gaulle, de très élogieuses appréciations. Ce n’est là, pour le futur général, que le début d’une longue carrière à l’envergure encore insoupçonnée.

Il s’illustre par son action durant la Première Guerre mondiale, se positionne en héros de la Deuxième, est élu président du gouvernement provisoire de la République française (GPRF) en 1944. Tour à tour chef des Français libres, dernier président du Conseil de la IVe République et fondateur de la Ve République, il accèdera à la magistrature suprême en 1958 et s’attellera, tout au long de son mandat, à moderniser la France et consolider sa place sur l’échiquier mondial. Grâce à sa stature de véritable homme d’État, ses qualités de fin stratège et son action visionnaire, Charles de Gaulle finira par se tailler une place de choix au panthéon des grands hommes qui auront façonné l’histoire du XXe siècle.

C’est pour rendre hommage à cette personnalité hors norme, qui a bien connu le Liban pour y avoir séjourné de 1929 à 1932, que le projet de l’Institut Charles de Gaulle - Liban a été conçu. À vocations muséale, pédagogique et professionnelle, l’institut sera érigé sur le campus de l’ESA, promouvra la mémoire du Général de Gaulle et le renforcement des échanges francolibanais, et fera office de plateforme de recherche, d’échanges et de débats.

Le financement de ce projet ambitieux se fera à travers une collecte de fonds, les donations d’hommes et de femmes de bonne volonté et la contribution de mécènes désireux de voir s’implanter au coeur de la capitale libanaise, un institut prestigieux, ouvert sur le monde, et témoin des relations historiques entre la France et le Liban ainsi que de la richesse culturelle dont se prévaut le pays des Cèdres.

Actualités

Galerie

 

Contactez l'institut Charles de Gaulle - Liban


et participez à la transmission de la mémoire du général de Gaulle

CONTACTEZ